+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts
Menu Inscription Téléphone
+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts

Présenter un faux dossier de location : quels risques ?

Fausses fiches de paie, employeur fictif, CDI à la place de CDD, avis d’imposition truqué, … Les faux dossiers de location se multiplient. De nombreux locataires se prêtent à ce jeu risqué dans le but de répondre aux critères des propriétaires. 

Le trafic de faux dossier de location sur Internet

Selon la FNAIM (Fédération Nationale de l’immobilier), près de 20% des dossiers seraient ainsi falsifiés. Cette tendance se généralise, surtout dans les grandes villes, où les bailleurs sont plus exigeants. Des sites Internet sont même spécialisés dans la production de fausses fiches de paie à l’image de Karotpay . Pour 19.90 euros et deux minutes chrono, le locataire peut obtenir facilement une fiche de paie. Selon d’autres locataires (qui sont restés anonymes), il suffit de “photoshoper” la fiche de paie d’un ami en changeant le nom.

Quels sont les risques de présenter un faux dossier de location ?

Si le locataire ne parvient pas à passer entre les mailles du filet, il risque une condamnation pour “faux et usage de faux“, soit 3 ans d’emprisonnement, 45 000 euros d’amende et l’annulation de votre bail. Une opération risquée … D’autant que les propriétaires ont désormais des outils pour contrer les fraudeurs. Des start up à l’image d‘EveryCheck Immo proposent aux propriétaires de vérifier l’authenticité des dossiers de location. Situation professionnelle, situation financière, ancien bailleur, EveryCheck Immo se charge de contrôler l’ensemble des éléments du dossier pour aider les propriétaires à faire le bon choix.